Un regard croisé sur la cause animale

Vers une fin des cirques avec animaux ?

vendredi 2 octobre 2020.

Le gouvernement a annoncé la fin des cirques avec des animaux sauvages. Cette longue bataille a notamment été menée par Paris Animaux Zoopolis. Les fruits de la récolte sont en train d’être ramassés progressivement.

Le welfarisme peut compter sur une petite victoire dans le bien-être animal. En effet, les différents spectacles avec les animaux sauvages étaient dressés pour réaliser des performances contre-naturelles comme un éléphant se tenant sur un tabouret. Or, le dressage se réalise souvent par la force et la violence. Cela implique une libération pour les animaux sauvages de ces spectacles ridicules, tout comme des différentes cages durant leur transport entre deux villes. Les circassiens contestent ces mesures en affirmant que les spectateurs viennent essentiellement pour les animaux sauvages. Il faut savoir évoluer avec son temps. Nous ne vivons plus au XIXe siècle, mais au XXIe siècle. Dans le même temps, des refuges de grandes tailles adaptés permettront à ce que ces derniers puissent vivre pleinement leurs propres selon leurs besoins fondamentaux.

La loi est actuellement débattue à l’Assemblée Nationale, mais d’ores et déjà les conservatismes. Lorsque la Loi passera au Sénat, il y a de fortes raisons à ce que les Sénateurs la vident de sa substance. De même dans le cadre de « liberté d’entreprendre », les circassiens essayeront de monter au créneau jusqu’au Conseil Constitutionnel. Mais nous n’en sommes pas là.