Accueil > Les Questions Internationales > Le Brexit > L’inflation au Royaume-Uni : après la hausse, le risque de déflation

L’inflation au Royaume-Uni : après la hausse, le risque de déflation

Episode 9

lundi 13 août 2018, par Caroline Fouchard

Le désendettement par l’inflation permet d’augmenter les recettes, mais aussi de stabiliser plus facilement le déficit budgétaire, afin que la dette soit soutenable dans le temps, notamment dans le cadre du Brexit.

L’inflation chez nos voisins britanniques avec une valeur de 2,93% au mois de janvier. En effet l’inflation trop élevé grignote les salaires et les différentes épargnes. Cette inflation est liée en grande partie à la dévaluation de la monnaie par rapport à l’Euro. Lorsque l’inflation est supérieur aux taux d’épargne et à la hausse des salaires, alors il se produit le mécanisme d’une baisse du pouvoir d’achat, mais aussi de l’achat différé que constitue l’épargne. Toutefois en mars, elle atteint 2,44 %, soit une baisse de près de 0.5%. Cette baisse peut aussi se transformer dans un risque déflationniste à cause de la perte du pouvoir d’achat pour l’année 2017. Les clients préfèreront patienter encore un peu pour retrouver un pouvoir d’achat semblable avant la crise du Brexit.

Notons également que les entreprises subissent de plein fouet cette inflation, puisque la hausse des salaires est grignotée sensiblement par l’inflation. Autrement dit, les coûts de production des entreprises augmentent sensiblement mettant en cause la compétitivité britannique. D’ailleurs, un point très important se met en place puisque le « Brexit » trouve une place très importante sur la question de l’exportation.

La hausse de la Bank of England (BoE) remonte progressivement ses taux pour essayer d’enrayer l’inflation. Entre novembre 2017 et mars 2018, l’inflation est passée de 3,16 % à 2,44 %, soit une baisse de 0.72%. Il s’agit d’une baisse importante sur une durée de 5 mois. La BoE se retrouve confronté entre faire baisser l’inflation avec la remontée progressive des taux et celle d’une baisse trop brutale laissant miroiter à la fin de l’année un processus proche de la déflation. À ce rythme, nous pouvons estimer que l’inflation vers la fin de l’année 2018 se trouvera aux alentours de 1%. Ainsi, l’inflation peut aussi se retrouver dans une fourchette située entre 0% et 1%.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0