Accueil > Médical et Paramédical > Psychiatrie > Gérard Collomb et la Schizophrénie

Gérard Collomb et la Schizophrénie

Quand Gérard Collomb injurent les skyzophrènes

dimanche 8 avril 2018, par Caroline Fouchard

La psychiatrie en France est considérée comme l’enfant pauvre de la médecine, alors qu’il s’agit d’un domaine neurologique et psychique. La définition de l’OMS sur la santé prévoit « la santé est un état de complet bien-être [...] mental ». Autrement dit, les soins des pathologies psychiques et mentales se doivent d’être traités de la même manière que les autres pathologies.

Pourtant, la psychiatrie n’est pas une science médicale comme les autres, elle reste marginalisée. Les patients sont aussi marginalisés comme ce fut le cas par le ministre de l’intérieur en affirmant que « vous emmenez votre petite sœur à l’école, et deux heures après vous tuez deux personnes : il y a quand même une schizophrénie qui est tout de même improbable ». Le djihadisme et la schizophrénie restent entièrement incompatibles. La « psychiatrisation » du terrorisme permet de justifier l’attaque terroriste par des maladies. Dans ce cas, il s’agit de dédouaner le terroriste du nom « Radouane Lakdim ». Âgé de 25 ans, s’il est déclaré par la Justice et les experts, dont des psychiatres, atteint d’une maladie psychique et prouvant qu’il n’était pas capable d’être responsable de ses actes, alors il ne sera pas reconnu responsable des assassinats de Jean Mazières, Christian Medves, Hervé Sosna et Arnaud Beltrame dans les villes de « Trèbes » et de « Carcassonne ».

Les conséquences de cette prise de position semblent être lourdes, mais il convient également de rappeler que ce n’est pas au ministre de l’Intérieur de prendre ce genre de position, mais au garde des Sceaux. La séparation des pouvoirs prévus par les différents articles de la Constitution et la DDHC de 1789 met en évidence que le pouvoir judiciaire est placé sous la tutelle de Nicole de Belloubet. Les commentaires de Gérard Collomb sont injurieux et diffamatoires. En effet, la schizophrénie touche près d’0,7% de la population, soit 600 000 personnes selon l’INSERM [1].

Autant de malades prouvent bien que le terroriste n’était pas atteint d’une maladie psychique quelconque, mais qu’il s’agissait d’un djihadiste prêt à tout pour combattre pour ses idées, dont dans certains cas elles peuvent être clairement matérialisées de manières sanglantes. Il convient de rajouter que puisque le djihadisme ne représente pas une pathologie psychiatrique. Il semble d’ailleurs que s’il existe une différence dans l’approche psychiatrique en France et les États-Unis d’Amérique, DSM V (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) ne considère pas le djihadisme comme une pathologie à moins de considérer cela comme une « bouffée délirante aigüe » du fait des « délires mystiques ».

À la différence de l’attaque suicide d’un « designer en produits industriels » à Münster tuant deux personnes, il a été clairement identifié que « selon plusieurs médias allemands, l’homme d’environ 48 ans souffrait de troubles psychologiques » [2], mais aussi que

la chaîne ZDF affirme aussi qu’il avait des liens avec les milieux d’extrême droite et le Spiegel qu’un fusil d’assaut a été découvert dans son appartement de Münster, non loin du lieu du drame. [3]

Cette diffamation des personnes atteintes de schizophrénie ne peut rester sans conséquences. En effet, il s’agit d’un délit pénal au sens de Loi sur « la Liberté de la Presse ». Il semble nécessaire que des associations comme l’UNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) porte plainte contre le ministre de l’Intérieur tout en se portant partie civile. L’association remportera le procès et Gérard Collomb serait condamné à verser des dommages et intérêts à l’association en question.

Notes

[1Inserm, Schizophrénie : Intervenir au plus tôt pour limiter la sévérité des troubles, Inserm, le 1er mai 2014, consulté le 08 avril 2018, [En ligne] | URL : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/schizophrenie

[2Le Monde.fr avec AFP, Ce que l’on sait du véhicule qui a foncé sur la foule à Münster, Le Monde, le 08 avril 2018, consulté le 8 avril 2018, [En ligne] | URL : http://www.lemonde.fr/international/article/2018/04/08/ce-que-l-on-sait-du-vehicule-qui-a-fonce-sur-la-foule-a-munster_5282337_3210.html#19oQuH3chtPKtQ4s.99

[3Idem

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0