Un regard croisé sur la cause animale

L’Union Européenne débloque 500 Mds d’euros

vendredi 10 avril 2020 par Pierre Le Bec

Les différents ministres des Finances de l’Eurogroupe se sont mis d’accord en partie pour débloquer une somme de 500 Mds d’euros allant vers les différents Etats les plus touchés par la crise sanitaire et économique qui touche les différents pays. Toutefois, la solidarité entre les différents Etats reste particulièrement limitée. Malheureusement, cette somme ne sera pas suffisante pour contrer la crise qui vient. En effet, les efforts de rigueur misent en place pour faire face à la crise des subprimes ont été totalement anéantis. Cette relance fragile tient également de la division des "eurobonds" ou "coronabonds ", c’est-à-dire une dette publique fédérée par l’ensemble des Etats Européens.

Il y a encore une nouvelle fois une division entre les Etats du Nord et les Etats du Sud. Une Union Européenne à la carte n’est absolument pas possible. Aujourd’hui, malgré les apparences, on peut dire qu’il y a deux Unions Européennes qui se chevauchent. L’une concerne les Etats du Nord alors que l’autre concerne les pays du Sud au nom de la rigueur qui leur a été infligé. Mais il faut dire tout de même que cette rigueur, dont on parle, a été imposé de façon radicale a justement fait explosé les dettes, augmenter les différents déficits (même s’ils ont été résorbés par les cures d’austérité draconiennes). Dans ce cadre, on voit bel et bien une sorte de division qui fragmente toujours plus l’Union Européenne pour ne pas dire qu’elle la gangrène.

La notion de paix s’inscrit également dans la "paix sociale". Or, manifestement en faisant une guerre sociale contre les pays les plus fragile, l’Union Européenne se montre une fois de plus irréformable tant sur la forme que sur le fond. Ce mastodonte aura besoin une fois de plus d’une cure d’austérité pour faire face à la crise puisque les dettes des différents Etats risquent d’exploser comme je le disais dans un article précédent. Il faudrait que je ressorte mes bon vieux livres de macroéconomie pour montrer la difficulté latente qui nous attend notamment sur la soutenabilité de la dette à long et moyen terme.

Je me questionne sur la pertinence de favoriser la solidarité entre les différents pays alors que l’Union Européenne s’inscrit justement dans une logique de concurrence entre les Etats. Il faudra le dire soit nous jouons la carte du "fédéralisme" à fond, soit nous jouons l’individualité à l’extrême avec les conséquences que chacun connaît et reconnaît. Or, l’Union Européenne s’est construite sur le mythe de la "démocratie libérale". Le libéralisme philosophique a largement influencé sa construction notamment dans le cadre d’un rempart vis-à-vis de l’Union Soviétique de l’époque. Mais ce que l’Union Européenne prête d’une main, elle le reprend d’une autre main. Il va falloir faire extrêmement attention à cela. Les 500 Mds d’euros de prêt inter-étatique sont vus comme une victoire par Bruno Lemaire alors qu’il s’agit d’une cuisante défaite. Il aurait fallu mettre sur la table près de 2 000 à 3 000 Mds de prêts avec l’aide de la Banque Centrale Européenne.

On peut dire également que l’objectif s’inscrit dans le fait de sauver les différentes économies. En mettant un petit pansement sur une rustine, nous ne servons strictement à rien. Le projet d’une Union Européenne Fédérale aurait pu être un beau projet visant à servir les intérêts de la population. Hélas, la construction de l’Union Européenne post-Constitution Européenne s’est soldée par une construction hasardeuse de cette dernière. Réformer la technocratie de Bruxelles apparaît comme compliqué voir littéralement impossible. Pourtant, il va pas s’en dire que le Professeur Pangolin risque de mettre à rue d’épreuve la cohésion de l’Union Européenne et de fragiliser un peu plus une Union pré-fédérale où le libre-marché commence à voler en éclats.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 0

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Santé  Suivre la vie du site COVID-19   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.8 + AHUNTSIC

Un regard Croisé sur l'animalisme ©