Accueil > Extrême-droite et Nationalisme > Eric Zemmour insulte Hapsatou Sy

Eric Zemmour insulte Hapsatou Sy

dimanche 23 septembre 2018, par Pierre Le Bec

Le polémiste d’extrême-droite s’en ai pris à Hapsatou Sy en estimant que son prénom était « une insulte à la France ». La séquence de « Terriens du dimanche » a été coupée au montage, mais avec le courage d’Hapsatou Sy, la séquence a été diffusé en « off ».

La nouveauté d’Eric Zemmour se caractérise dans le fait que selon lui, les prénoms du calendrier julien. Dans sa version chrétienne, chaque jour est affilié à « un·e saint·e ». En prétendant poursuivre la polémique, Eric Zemmour a pensé qu’’Hapsatou Sy aurait eu le prénom de « Corine ». Sauf qu’il n’existe pas de Sainte Corinne dans le calendrier religieux. Promouvoir les prénoms chrétiens sans les connaître permet de faire passer le réactionnaire comme une personne d’inculte.

Il faut noter que le prénom Eric vient du scandinave « Erik ». Celui qui voulait être plus français que français a également un nom qui provient de l’Afrique du Nord correspondant au berbère (a)zemmur. Alors en poursuivant son raisonnement comme Erik et Zemmour ne proviennent pas de l’Hexagone, celui-ci ferait honte à la France.

Son ethnocentrisme tend à ne pas se poser de questions de là où il vient et de ses origines. Il pense avoir raison et cela promeut une vision opposée à celle des « Lumières ». L’universalisme et le droit du sol sont largement critiqués par ceux qui pensent que la raison et le rationalisme se trouvent comme étant une pensée de « bobos ». Il y a rien de bourgeois ou de bohème à dire que l’on n’est pas français·e par son nom, mais bien par son lieu de naissance ou du lieu d’où on vit. En insultant Hapsatou Sy, Zemmour a insulté l’ensemble des Français·e·s. Il existe un ras-le-bol général parmi eux.

Ainsi, la pétition qu’elle a mise en ligne récolte des centaine de milliers de soutiens. Son patriotisme le pousse à « prendre conscience d’un « coup de gueule » de centaines de milliers de français face à la banalisation des messages d’incitation à la haine que Monsieur Zemmour ».

En continuant que « j’interpelle les médias à prendre leurs responsabilités concernant l’invitation d’Eric Zemmour portant des messages d’incitation à la haine. » Le « business de la haine » et du refus du « politiquement correct » lui permet d’aller sur les plateaux de différents médias pour y déverser sa haine contre les personnes issues de l’immigration quelque soit le degré. En conséquence, les responsables des médias portent une responsabilité dans la logorrhée et le verbiage du polémiste. Il s’agit dans les faits de donner un chèque en blanc orchestré pour l’extrême-droite. La droitisation de la pensée ne réalise pas sans une collaboration entre les médias et les personnes partageant sa pensée. L’audimat permet aussi de faire connaître ses livres. D’ailleurs si nombreux personnes achètent ses livres, une minorité va jusqu’au bout de sa pensée. Enfin, il s’agit simplement d’achat pour qu’il préfigure dans la bibliothèque tel une peinture sur un mur.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0