L’enracinement de la France selon Macron

Dans un article décortiquant le discours d’extrême-droite de François Fillon au Trocadéro , je mettais en évidence les références dialectiques et didactiques du candidat du parti «Les Républicains» au niveau du corpus de l’extrême-droite.




Emmanuel Macron a tenté tant bien que mal de supprimer les barrières historiques entre la droite et la gauche, mais sa dialectique s’est largement déplacée sur la droite dure, voir l’extrême-droite. Le progrès pour les uns et le vote des «castors» pose un sérieux problème, quand un président usait de l’idée de l’enracinement avec ce que cela implique au niveau de la nationalité.